Présentation

Comment l’éducation change la société :

Dédicaces de rentrée :
Pierre Duriot en dédicaces, samedi 06 septembre chez les bons amis du centre Leclerc-Média de Coulanges-lès-Nevers. De 10 à 12 heures et de 14 à 17 heures :

Samedi 21 Juin, Nevers, Pôle-Art, ex-Forum, Jean-Noël Leblanc et Pierre Duriot en dédicaces avec presque tous leurs livres. De 15 à 18 heures.

_________________________________________

Dédicaces Pierre Duriot : le 14 et 15 juin au très couru Salon des Dames de Nevers, palais Ducal. Le 21 juin à Pôle-Art Nevers avec Jean-Noël Leblanc. Le 20 juillet au très chic salon de La-Baule et le 06 septembre chez la sympathique Emilie du centre Leclerc-Multimédia de Coulanges.

__________________________________________

Ce livre est disponible en stock, chez Jean-Luc Dechauffour, Maison de la presse à Nevers, place Maurice-Ravel, près de la porte de Paris, à Nevers, ou sur commande partout dans le monde francophone et sur Internet.

__________________________________________

Le 20 décembre, séance de dédicaces à la maison de la presse de Nevers, près de la porte de Paris, chez Jean-Luc Dechauffour, de 18 à 21 heures, en compagnie de Yann Moix, prix Renaudot, de Michel Benoît, auteur d’un Roman policier, de Thierry Desseux, auteur d’un livre journalistique et de Pierre Duriot, pour ses essais sur l’enfance et son roman.

essai31

Chers amis Facebook et les autres, je vous présente mon dernier livre, second essai sur la Jeunesse, juste paru, évoquant sans détour, sans non-dits et sans langue de bois, la manière dont les changements éducatifs menés chez nos enfants depuis trente ans ont largement contribué à changer la société. Ce n’est ni un pamphlet anti-jeunes, ni une vaine nostalgie, c’est juste une explication rationnelle sur les changements sociétaux que nous avons tous constatés, le genre d’explication qu’aucun homme politique n’évoque, mais dont je n’ai pas évidemment l’exclusivité, je ne suis bien sûr pas le seul à penser ce que j’ai écrit ! Une bonne cinquantaine de personnes ont collaboré, par leurs réponses à mes interviews et je les en remercie une nouvelle fois.

Ceux qui seront intéressés peuvent le commander directement chez
L’HARMATTAN, 7 rue de l’Ecole Polytechnique 75005
Ou sur Amazon.fr ou chez les libraires de leurs villes respectives.
Et si certains le souhaitent, partagez, partagez, partagez…. merci. Contacter l’auteur : aa.duriot@orange.fr ou 07 71 15 65 48

____________________________________________________

Liens

http://editions-harmattan.fr

Retrouvez également mes nombreuses rubriques nationales sur la thématique générale de l’enfance dans la société, principalement sur le média

http://www.atlantico.fr   en tapant « Duriot » dans leur moteur de recherche interne.

Mon livre à la une d’un site dédié aux communes

http://www.global-et-local.eu/?COMMENT-L-EDUCATION-CHANGE-LA

Mais également sur Google infos, Yahoo infos, entre autres.

_______________________________________________

Livre : « Comment l’Education change la société » : Pierre Duriot : l’Harmattan

Tout se joue avant six ans ! S’il est un livre qui confirme cette doctrine c’est bien celui-ci.

Pourquoi les adolescents frappent-ils leurs professeurs ? Comme ça, sans crier gare, parce qu’ils ont eu une mauvaise note, parce qu’ils ont été contrariés. Pourquoi est-il si difficile d’être un bon professeur aujourd’hui ? Pourquoi ce métier ne fait-il plus recette chez les jeunes diplômés ? Voici les questions que nous posent Pierre Duriot dans son dernier ouvrage « Les jeunes » Discours non officiel – Comment l’éducation change la société.

Pierre Duriot après avoir écouté et enquêté auprès de parents et de professionnels  tente de répondre à ces questions et nous oriente sur un chemin qui est le sien en élargissant sa réflexion à l’enfance de ces adolescents ou jeunes adultes et l’inscrivant dans le large contexte du statut de l’enfant dans nos sociétés occidentales. Tel un photographe averti, il analyse une ambiance globale, un air du temps, une série de facteurs qui se croisent entre les trois univers de nos jeunes, la famille, l’école et la société…Univers menacé aussi par un chômage agressif, une vie sociale de plus en plus difficile, un communautarisme renaissant, une violence aiguisée, compagne de tous les instants dont les retombées font la une des faits divers et se conclue en « marches blanches » pour retomber souvent dès le lendemain dans un néant déconcertant en attendant le prochain dérapage….

Pierre Duriot nous abjure de ne pas blâmer cette jeunesse car dit-il à juste titre : « Nous sommes tous acteurs de leur « fabrication ».

Comprendre l’enfance et sa place dans la société c’est se replonger dans notre histoire sociale, celle des évolutions du statut de l’enfant au fil des décennies. C’est accepter le changement, ce changement d’éduquer les enfants et de les inclure en tant que jeune adultes. Exercice difficile ! Ces jeunes, il faut bien l’avouer, ne sont plus les mêmes jeunes que quand leurs parents étaient jeunes. Ils sont programmés différemment, ont des perceptions, des analyses, des réactions face aux choses et aux événements qui n’ont plus rien de commun avec celles de leurs parents.

Ces « nouveaux jeunes »,  succèdent naturellement petit à petit à leurs aînés qui s’en vont à la retraite. Il en résulte un changement sociétal profond, une évolution inéluctable de la société que d’aucuns jugent plus individualiste, moins basée sur la confiance et l’esprit collectif, où les artifices électroniques remplacent le contact humain, où les systèmes de sécurité remplacent la confiance où tout le paysage social mute, transformé par l’arrivée progressive de générations éduquées autrement, formées autrement, programmées autrement, avec au bout de la route, une incompréhension fréquente entre les générations.

Comme nous avons eu les « constructeurs ou les reconstructeurs » qui ont après la seconde guerre mondiale, participé à la reconstruction du pays, et érigés les règles d’une nouvelle éducation pour l’époque, nous avons les «  héritiers » d’un pays riche marqué certes par les crises économiques et le chômage.  Les enfants éduqués « à l’ancienne » devenus vieux cèdent la place progressivement à des enfants éduqués autrement et les règles changent lorsqu’elles ne disparaissent pas, rendant de plus en plus difficile la perpétuation de la société, de ses valeurs, de ses règles, telle qu’elle avait été organisée, autour de l’école, du travail, de la production, de la consommation et des valeurs républicaines traditionnelles. Pourtant, si les changements éducatifs ont engendré chez nos enfants devenus grands, un autre type de rapport entre les personnes et avec les institutions, vouloir faire machine arrière et revenir à ce que certains appellent « le retour aux valeurs » serait probablement illusoire. Pour mieux comprendre ensemble les rouages ayant permis à de nouvelles valeurs de prendre le pouvoir sur de plus anciennes, Pierre Duriot nous dresse un état des lieux sur ce qui a changé, dans un ouvrage issu du terrain, sans concession mais sans procès non plus. Comme pour ses précédents livres Pierre Duriot nous propose un ouvrage à lire et à relire

Et… à conserver à porter de main au cas où….

Michel Benoit : chroniqueur et écrivain

______________________________________________

Les autres sites de l’auteur :

http://www.lespeintresdenevers.com

http://lespeintresdenevers.wordpress.com

http://pierreduriot.wordpress.com

http://duriot.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s